C'est une page ou vous pourrez mettre le détail de vos activités avec trois illustrations en plus de celle du bandeau qui apparaitra à la lecture des pages 1, 2 et 3 et info contact

Contenu à titre indicatif

     
Village de Saint-André-les-Alpes et terroir de Méouilles sur la rive opposée du Verdon. Au fond, le Serre Gros et la crête de Chamatte.

La commune compte 3 187 ha de bois et forêts[1].

Transports

Saint-André-les-Alpes est desservi par la route nationale 202, départ de la route de la vallée de l’Issole, et de celle de la vallée du Haut-Verdon.

La gare de Saint-André-les-Alpes, située sur la ligne de Nice à Digne, est desservie par la compagnie des chemins de fer de Provence[3].

Risques naturels et technologiques

Aucune des 200 communes du département n'est en zone de risque sismique nul. Le canton de Saint-André-les-Alpes est en zone 1b (sismicité faible) selon la classification déterministe de 1991, basée sur les séismes historiques[4], et en zone 4 (risque moyen) selon la classification probabiliste EC8 de 2011[5]. La commune de Saint-André-les-Alpes est également exposée à quatre autres risques naturels[5] :

  • avalanche,
  • feu de forêt,
  • inondation,
  • mouvement de terrain.

 

Le patrimoine géologique du pays du Haut Verdon se veut riche et fort d’une grande diversité. La Vallée de Chasse souligne le propos.

La vallée se situe au dessus de la commune de  Villars Colmars. Pour y accéder il vous suffira de prendre à droite juste avant d’arriver au village. Puis laissez vous guider par la signalisation très claire :  Suivez Chasse.
Garez vous au parking visiteurs puis suivez la route goudronnée qui mène au hameau.  Prenez le temps de contempler Chasse. Ce hameau a vraiment tout pour plaire.
- See more at: http://www.mafouxdallos.fr/2012/08/10/vallee-du-hameau-de-chasse-randonnee-balades-photo-04-pays-du-haut-verdon/#sthash.fq6By745.dpuf
  

 

           

Le lac de castillon

Le barrage

Le barrage est situé dans le resserrement naturel de la colline du Cheiron avec le Verdon qui passe au milieu. Le barrage, implanté sur de la roche calcaire, fait 95 m de haut et 200 m de large en crête, avec un débit d'évacuation des crues de 1 200 m³/s et un débit de vidange de 500 m³/s. La centrale électrique peut produire annuellement une énergie de 77 000 000 kWh, ce qui correspond à une puissance moyenne annuelle de 9 MW.

Projets

Le premier projet pour la construction de barrage-réservoir à Castillon date de 1895[3]. D’autres études des années 1900 prévoient avec deux lacs de part et d'autre de Castellane, Carejuan en aval (avec une retenue de 400 millions de mètres cubes) et Castillon en amont (avec une retenue dix fois moindre), le premier étant prioritaire[4]. Seuls des travaux préliminaires furent réalisés.